Les potagers mis en commun

5 novembre 2012

Près de chez vous, il y a peut-être un jardinier qui a un potager trop généreux et qui cherche à échanger, vendre ou donner ses fruits et légumes.
Utilisez notre carte pour le trouver et le contacter directement. Le troc de produits du jardin se fait ensuite directement.

Voir le site  plate-forme d’échange :

http://nos-jardins.fr/

partage jardin  Autre bonne idée :

Le site « Je Partage Mon Jardin » met en relation :

ceux qui possèdent un terrain ou une partie de jardin inutilisé et qui n’ont pas le temps ou la connaissance

pour créer  un potager avec ceux qui n’ont pas de jardin mais souhaiteraient tout de même cultiver un potager.

En échange le jardinier offre une partie de la récolte au propriétaire (en général autour de 20%) ou/et lui

apprend la façon de conduire un potager.

Pour plus d’infos :

http://www.jepartagemonjardin.fr/

 

4 Comments

  • alex G dit :

    Ce projet nous voulions le lancer au niveau de la vallée, au moment de la création de l’association souvenez vous c’était le projet 4:' »échanges et partages autour des jardins ». Mais, faute de porteur, il n’a jamais vraiment décoller… Cependant, c’est encore tout à fait le genre d’action que le conseil d’administration souhaiterait soutenir. Alors si vous connaissez des adeptes du jardinage …n’hésitez pas à leur en parler, en leur spécifiant, qu’il est possible de porter localement ce genre de réseau sans maîtriser pour autant l’outil informatique.
    Alex G

  • Jérémie dit :

    Bonjour,

    Je suis le fondateur de ce site. Merci de parler de nous.

    Il est en effet, tout à fait possible de se retrouver localement sur nos-jardins pour bénéficier du système mis en place et agrandir votre cercle d’échange aux autres membres.

    • alex G dit :

      merci de votre réponse.
      Nous en reparlerons lors de notre prochaine AG en décembre 2012.
      Cordialement.
      alex G
      PS: merci pour ce site. A t il eu l’impact espérer?

      • Jérémie dit :

        Je n’espérais pas d’impact particulier. De ce côté, c’était donc facile d’atteindre les objectifs.

        Concrètement, je l’ai lancé fin juin et on compte un peu plus de 150 jardinautes inscrits.