Une initiative citoyenne :

A la base, c’est un collectif de parents d’une crèche, qui en juillet 2008, s’est constitué autour d’un projet de création d’un jardin familial. De ces premières rencontres est née l’idée d’un projet plus large basé sur nos différents modes d’alimentation. En disposant simplement quelques affiches dans les lieux publics et dans quelques commerces, nous nous sommes retrouvés, plus d’une dizaine de familles, lors de la première réunion, qui eut pour thème:

 « Quel projet pour une alimentation locale de qualité ? »

Puis le bouche à oreilles fit le reste, nous étions de plus en plus nombreux au fur et à mesure des rencontres …et l’aventure débuta.

Au cours des autres réunions, les discussions et les idées furent nombreuses et deux thèmes furent dégagés :

1er thème : devenir acteur de sa consommation

Comment ?

En privilégiant  des produits locaux, de qualités et respectueux d’une certaine « éthique » sociale et environnementale. En d’autres termes mettre en place des « circuits courts » pour pouvoir se fournir auprès de producteurs de la région. Deux projets se dessinèrent autour de ce thème :

  1. Créer une AMAP de fruits et légumes avec un producteur de la vallée.
  2. Créer un groupement d’achats commun, afin de donner du sens à nos achats alimentaires.

Premières distributions

C’est le coté panier de l’association….

Où en est on aujourd’hui ?

            1. L’AMAP n’a pas été crée au sein de notre association, mais d’autres associations locales ont vu le jour et notamment  « Manger mieux ici » qui se trouve sur la commune de Mieussy et qui est une association fonctionnant uniquement  en AMAP, c’est à dire sous forme de contrat avec des producteurs locaux. (lien Wiki)
            2. Le groupement d’achat ou de consom’acteurs dénommé  » La COOP’ «  met en relation plus de 20 producteurs locaux avec une centaine de familles de la vallée, ceci en organisant plus de 20 distributions sur l’année. Ainsi près 90 % des sommes dépensées par les adhérents restent dans la région Rhône-Alpes et certains aliments font – de 5 km  pour arriver dans nos assiettes contre 5000 km en moyenne en France*

2ème thème : Promouvoir les échanges non marchands et l’auto-production alimentaire

Comment ?

En permettant des rencontres et des échanges entre jardiniers de la vallée, en créant des espaces de jardinage communs ouverts à tous, en portant un intérêt à la rarefaction de la terre agricole dans la région ainsi qu’à l’érosion de la biodiversité alimentaire.

pour cela trois projet furent adoptés :

  1. Créer un jardin familial ou collectif
  2. Créer un regroupement de jardiniers pour échanger matériel, graines et plans, techniques, savoir-faire, services…
  3. S’intéresser au foncier vivrier de la vallée et mettre à disposition des terrains pour les populations locales.

Premières récoltes

  C’est le coté brouette de l’association.

Où en est on aujourd’hui ?

        1. Un jardin partagé à vu le jour sur Taninges, la crèche « les p’tits bouts » ainsi  que de 10 familles le cultive chaque année. D’autres jardins ont été mise en place par des communes voisines: Thyez, Samoëns, Marnaz et d’autres arrivent bientôt…
        2. Le groupement de jardinier n’existe pas vraiment « formellement » mais de plus en plus d’échanges, de prêt de matériel, se réalisent entre adhérents de l’association.
        3. L’association a été invité a participer aux réunions techniques de l’éléboration du PLU de Taninges. (plus d’info)

 

Mais avant de passer à la mise en oeuvre de ces projets, il nous fallait définir tous ensemble un socle commun, des valeurs qui seraient transversales à chaque projet….Les voici:

En décembre 2012, un nouveau thème ambitieux une redéfinition des projets : promouvoir des actions citoyennes et locales !

news9Imag1Art1

Notamment en étant un relais d’informations, une force de proposition et de coopération, une pépinière de projets et d’actions, un lieu de vigilance et de sensibilisation sur des sujets présentant un caractère alimentaire, environnemental, éducatif, local et ainsi favoriser les changements de comportement… et également militer pour une place plus active des citoyens dans les organes de décision.

 *source extraite de Pétrole apocalypse, Yves Cochet, Fayard 2005.